Une première mondiale à l’initiative des sociétés Esko et CERM permet au groupe Asteria l’automatisation de la production d’étiquettes complexes

Le fruit de cette collaboration est la première solution intégrée permettant de simplifier les processus et d’élargir l’offre de produits

Esko et CERM ont développé une solution intégrée inédite qui automatise les flux de production d’étiquettes complexes pour le groupe Asteria établi en Belgique.

CERM

Esko, fournisseur international de solutions logicielles et matérielles intégrées accélérant le processus de commercialisation des produits emballés, a travaillé sur ce projet avec CERM, le principal fournisseur de SIG (systèmes d’information de gestion) pour les transformateurs d’étiquettes et d’emballages. Leur objectif consistait à développer une solution qui simplifierait les processus tout en élargissant la gamme de produits d’Accent, qui fait partie du groupe Asteria Labels & Packaging.

« Accent cherchait à améliorer l’efficacité du flux de production de ses étiquettes complexes, qu’il s’agisse d’impression recto-verso, d’étiquettes hybrides imprimées avec plusieurs technologies d’impression ou d’étiquettes multicouches, telles que les étiquettes duo et tri », explique Ken Polspoel, Global Solutions Manager chez Esko. « Nous sommes fiers d’entretenir des relations étroites avec nos clients et d’être toujours à l’écoute de leurs besoins. Ainsi, quand Accent nous a lancé ce défi, nous avons immédiatement réfléchi à la manière dont nos solutions pourraient contribuer à le relever. »

Esko-Accent-Complex-Labels-2

Esko a collaboré au projet pilote avec CERM dans le cadre d’une relation née il y a plus de 10 ans. « Ces discussions ont abouti au développement d’une toute nouvelle innovation qui a permis à Accent d’automatiser et de rationaliser une grande partie de la production d’étiquettes complexes », déclare Ken Polspoel. « L’amélioration des flux a été pilotée par la logique métier de CERM, puis entièrement automatisée dans Automation Engine. Nous étions ravis d’être les premiers à commercialiser cette nouvelle fonctionnalité. Et depuis notre collaboration avec le groupe Asteria, celle-ci a déjà été déployée plus de 10 fois dans des entreprises du monde entier, notamment en Europe, en Asie et aux États-Unis. »

Pour le directeur de l’innovation technologique du groupe Asteria, Christophe Beke, qui a géré le projet pour Accent, au début du projet pilote, le défi consistait principalement à automatiser les différentes variantes et les tirages multi-étiquettes pour l’un de leurs clients.

« Bien que ce travail ne représente que 5 % de nos commandes totales, la complexité du travail d’impression nécessitait la présence à temps complet d’un spécialiste de l’art graphique et d’un opérateur prépresse, juste pour gérer le projet », ajoute Christophe Beke. « Comme nous ne pouvions pas gérer cela avec des flux de production automatisés, il nous fallait différents fichiers pour les différentes étapes du travail. À présent, c’est entièrement automatisé, tout est rationalisé, ce qui élimine toute possibilité d’erreur humaine lors du chargement des différents fichiers au mauvais moment.

Un des avantages de cette nouvelle intégration avec Esko Automation Engine est la possibilité d’automatiser les flux de production des travaux complexes - de l'impression combinée à l’impression recto-verso. » « Les gains d’efficacité et de productivité réalisés depuis l’introduction de la nouvelle fonctionnalité d’intégration à Automation Engine ont été considérables », affirme Christophe Beke. « Il nous est désormais possible de fabriquer une étiquette détachable en passant moins de 30 minutes en prépresse, contre environ quatre heures auparavant. »

Ken Polspoel explique qu’à mesure que les entreprises cherchent à sortir du lot et que les demandes des clients se font plus exigeantes, des innovations telles que celle-ci peuvent aider les entreprises à fournir des étiquettes complexes en diminuant le nombre d’étapes manuelles et le temps passé. « Ce besoin est largement dicté par la dynamique du marché », déclare Ken Polspoel. « Nous avons constaté que les réglementations et les législations obligent les marques à inclure plus d’informations que jamais sur les étiquettes. Les transformateurs d’étiquettes cherchent donc toujours à proposer de nouvelles façons d’y parvenir sans compromettre les objectifs artistiques de la marque. »

« Nous avons également constaté une augmentation de l’impression dite « hybride » ou « combinée », par exemple, lorsque des combinaisons d’impression numérique et flexographique ou sérigraphique sont toutes utilisées sur le même produit. Fabriquer ce genre d’étiquettes peut être délicat, mais avec l’intégration d’Automation Engine et du système ERP de CERM, nous pouvons allier les caractéristiques de chaque méthode d’impression et, au lieu de diviser les fichiers d’impression, n’en faire qu’un qui est entièrement automatisé ! »

Esko et CERM ont achevé l’intégration finale à la fin de 2021 et le système est actuellement mis en œuvre sur d’autres sites du groupe Asteria et dans d’autres entreprises du monde entier.

« Lorsque nous avons développé ces interfaces d’intégration, nous avions pour objectif de faciliter la préproduction non seulement des étiquettes standards, mais aussi des étiquettes plus complexes », souligne Ken Polspoel. « Rendre ce processus simple signifie qu’il crée en fait des opportunités supplémentaires pour la production d’étiquettes haut de gamme, comme celles disposant d’une dorure. Cela permet non seulement de produire plus facilement des étiquettes plus esthétiques et attractives, mais également d’élaborer des étiquettes plus complexes dans le cadre de campagnes innovantes de marketing et d’engagement client. »

« La réussite du projet pilote avec le groupe Asteria et le déploiement ultérieur des fonctionnalités intégrées démontrent la profondeur de notre partenariat avec CERM, avec qui nous partageons plus de 100 collaborations depuis plus d’une décennie », conclut-il.

Nous contacter