Grâce à Esko Full HD et Pixel+, Prairie State Group offre maintenant la qualité de l’héliogravure au prix de la flexographie

Nouveau L’imageuse de plaques flexo Esko CDI Spark 4835 offre de bonnes densités d’encre pour les aplats et des dégradés progressifs

CDI Spark 4835 chez Prairie State Group

Gand (Belgique), le 2 octobre 2018 Poussé par un client à examiner les points à sommet arrondi, Prairie State Group a investi dans une imageuse de plaques flexo Esko CDI Spark 4835, dotée des technologies Full HD et Pixel+, ainsi que dans un système MacDermid LUX® In-the-Plate™. Non seulement la qualité digne de l’héliogravure a dépassé les attentes, mais l’utilisation du système a gagné en simplicité et en rapidité, tant dans le département de clichage que sur la presse.

Implantée à Franklin Park, dans l’Illinois, la société Prairie State Group (PSG) fournit des solutions collaboratives d’emballage souples qui vont des produits laminés à moyenne laize (comme les sachets rectangulaires et les emballages en barres) aux étiquettes auto-adhésives. Elle compte parmi les quatre imprimeurs au monde dotés de la certification SQF (Safe Quality Food) niveau 3. La société offre des services d’impression complets ; elle comprend un département prépresse interne faisant appel à un flux de travail Esko complet, la fabrication de plaques et un département créatif.

L’imageuse de plaques flexo utilisée par PSG ne permettait pas de créer des points à sommet arrondi, des fondus dans les hautes lumières ni des ombres, pour répondre aux demandes du marché. Il a fallu attendre qu’un client réclame des points à sommet arrondi pour que PSG opère un tournant décisif. « Nous avions décidé d’attendre pour en apprendre plus sur cette technologie, » se souvient Dan Doherty, Vice-président exécutif des opérations et directeur principal.

PSG a évalué les systèmes d’exposition de son ancien fournisseur et d’Esko. « L’autre système, avec une deuxième étape supplémentaire pour le traitement de la couche de film, nécessitait davantage d’équipement et de main-d’œuvre. Au sein de notre service de clichage, personne ne voulait rajouter une étape de plus. Le système d’Esko était beaucoup plus simple à utiliser. Avec un frontal Esko complet, nous savions qu’un partenariat avec Esko serait synonyme d’excellence, tant pour l’assistance que pour la formation, » souligne Dan Doherty.

En novembre 2017, PSG, en collaboration avec Esko et All Printing Resources (APR), a décidé d’investir dans une imageuse de plaques flexo Esko CDI Spark 4835 dotée des technologies HD Flexo et Pixel+, ainsi que dans un système MacDermid LUX® In-the-Plate™. La technologie Pixel+ a été développée spécifiquement pour les partenaires fournisseurs de plaques flexo d’Esko. Elle offre une prise en charge supplémentaire des points à sommet arrondi pour les technologies de plaque ; par exemple, elle permet un tramage spécifique des plaques pour améliorer encore la densité des aplats au-delà des standards actuels pour les points à sommet arrondi.

APR et Esko ont assuré l’installation et la formation, qui se sont déroulées sans aucun problème. « Ils sont restés ici deux jours et demi, ils nous ont aidés à déterminer nos points standard et les configurations, puis ils sont revenus pour voir si tout se passait bien. Cayleigh Anderson, qui est responsable du développement commercial chez All Printing Resources, nous épaule régulièrement, » indique Dan Doherty.

« L’avantage est lié à la simplicité de configuration des fichiers. Les tirages minimum ne posent plus de problème, » explique Charles Strezo, responsable prépresse. « Notre département prépresse gère facilement les travaux les plus complexes, et nous sommes prêts à placer la barre très haut, sans préparation. Nous laissons simplement les trames tomber à leur position, ce qui contribue à accélérer notre production. »

« Les technologies HD Flexo et Pixel+ ont tenu toutes les promesses d’Esko. Nous sommes ravis des aplats, tant sur les étiquettes que sur les films. Nous avons également éliminé les problèmes liés aux bords de fuite, » souligne Randy Crutchfield, responsable de l’atelier de presse. « Esko avait mentionné que nous aurions une plus grande latitude sur la presse. Cela fait toute la différence. Nous pouvons déposer une bonne couche d’encre, donnant une sensation plus agréable et plus douce au toucher sur la presse. Nous avons réduit les temps de calage et le gaspillage, ce qui accroît au final la disponibilité de la presse. En dépit du nombre de variables, nous sommes convaincus que nos nouvelles plaques sont utiles. »

« Avec notre nouveau système d’exposition, les couleurs des lignes pour la police et les arrière-plans sont bien meilleures qu’auparavant, » explique Tom Peters, superviseur de la deuxième équipe.« De plus, le processus est exactement le même, du début à la fin de la bobine. Nous ne constatons pas d’élargissement du point ni de changement de teinte, et les points sont plus nets. Nous obtenons un bombement réduit sur les plaques, puisqu’elles sont soumises à une pression moins forte. Nos opérateurs de presse sont beaucoup plus satisfaits. »

La qualité de l’héliogravure au prix de la flexographie chez Prairie State Group

« Le premier travail que PSG a imprimé sur le nouveau CDI était peut-être le plus difficile de son existence. Il contenait un effet d’ombre avec fondu quadri de gauche à droite et de haut en bas, » se souvient Cayleigh Anderson. « Sans le nouveau CDI, nous n’aurions pas pu produire ce travail correctement. Nous aurions obtenu beaucoup d’effets de bande, d’échelons et de bords durs. »

« Notre CDI Spark doté de HD Flexo et Pixel+ a été un excellent outil marketing pour nous différencier, » souligne John Reinhardt, directeur du marketing. « Notre investissement dans la technologie CDI nous a conféré une crédibilité immédiate. Nous avons même imprimé un emballage pour PackExpo avec une police d’un point au verso. Il fallait une loupe pour le voir. »

« La nouvelle technologie est vraiment remarquable, » ajoute Graham Redding, président de PSG. « Nous pouvons fournir la qualité de l’héliogravure avec les coûts de flexographie. Cela retient l’attention. »

« Notre imageuse CDI avec HD Flexo a changé la donne. Elle nous a permis de nous distancer de l’héliogravure. Cet investissement a renforcé notre offre d’impression, » conclut Doherty. « Lorsque des opérateurs de presse possédant entre 15 et 25 ans d’expérience viennent vous dire qu’ils sont conquis par les plaques, vous savez que vous avez fait un bon investissement. »

Contactez-nous
Esko
Nous contacter


Abonnez-vous
This website uses cookies and other tracking technologies. By using this website, you are agreeing to our
Privacy Policy.
This website uses cookies and other tracking technologies. By using this website, you are agreeing to our
Privacy Policy.