EskoArtwork relève de nouveau la barre de la qualité en flexographie - Esko

EskoArtwork relève de nouveau la barre de la qualité en flexographie

septembre 30 2011

Gand (Belgique), septembre 2011 – EskoArtwork (www.esko.com) a, une fois encore, relevé la barre de la qualité du clichage flexo en lançant Inline UV2. Le nouveau module d’exposition UV en ligne destiné aux imageuses CDI (Cyrel Digital Imager) laisse désormais aux imprimeurs flexographes la possibilité de sélectionner le type de point de trame (arrondi ou plat) en fonction des besoins spécifiques du travail. Forts de cette flexibilité nouvelle, ils peuvent offrir à leurs clients le meilleur des deux mondes en termes de qualité de point.

L’un des sujets brûlants du moment sur le marché de l’emballage souple est la question de savoir s’il y a lieu de préférer un point arrondi ou plat pour le clichage flexo. Ils ont tous deux leurs avantages respectifs : l’arrondi offre des dégradés jusqu’à zéro et les points de trame minimum les plus fins, tandis que le plat autorise une haute densité d’encrage, gage des plus beaux aplats. On observe depuis peu une résurgence de la demande de points plats, vantés pour améliorer les densités d’aplat pour l’impression sur matériaux souples ou sur ondulé. Les imprimeurs flexo peuvent y répondre avec Inline UV2, en produisant des clichés qui créent des points, soit arrondis soit plats, sur l’imprimé. En actionnant un simple interrupteur, ils peuvent sélectionner la forme du point en fonction des besoins du travail, d’un cliché à l’autre ou d’un manchon à l’autre. Ils ne doivent pas changer de plaques et n’ont pas besoin de capacités ou d’équipements de clichage différents.

« HD Flexo a révolutionné l’industrie de l’emballage souple en produisant une qualité quasi-offset dans toutes les applications de la flexographie », a déclaré Juergen Andresen, Vice President, Flexo Business, d’EskoArtwork. « Avec la tendance au raccourcissement des tirages et vu l’écart qualitatif qui se réduit, les imprimeurs et les marques préfèrent de plus en plus la flexo à l’héliogravure. L’hélio, dit-on, a toujours su déposer davantage d’encre pour les couleurs saturées. C’était vrai jusqu’à maintenant », poursuit M. Andresen. « Avec Inline UV2, il est désormais possible de produire des clichés numériques de flexographie avec des points arrondis ou plats. De quoi obtenir des résultats comparables à l’hélio, à la fois dans les dégradés et les aplats. Les imprimeurs flexo peuvent donc laisser le choix de la meilleure méthode à leurs commanditaires. Tout dépend des circonstances », explique-t-il encore. « En tout état de cause, cette flexibilité permet aux utilisateurs finaux d'opter pour une solution flexo alors qu'ils auraient pu privilégier l'hélio auparavant. »

Comprendre la technologie

L’essentiel de la production actuelle de plaques numériques va à la flexo. La flexo numérique implique d’exposer une couche de masquage, appelée couche LAMS (Laser Ablation Mask System), qui a été appliquée sur la plaque. L’exposition au rayonnement ultraviolet crée une structure de points arrondis au sommet, qui produit des dégradés jusqu’à zéro pour cent, avec les plus fins points de trame minimum imprimables. Cette référence sectorielle éprouvée depuis des années réduit l’engraissement et donne des images lisses, à la plage tonale étendue. Avec Inline UV2 dans un flux de flexographie numérique, il est désormais possible de générer une structure à points plats qui produit les plus beaux aplats, du fait de sa très haute densité d’encrage dans ces zones. Avant Inline UV2, un tel résultat n’était possible que dans un flux analogique, moyennant l’application sur le cliché d’une couche de film destinée à éliminer l’oxygène pendant la polymérisation sous UV.

L’exposition Inline UV remplace le banc UV analogique par des diodes laser UV commandées électroniquement. Ce procédé numérique de haute précision offre les meilleures garanties de régularité. Et comme il peut être totalement intégré dans le flux numérique, la reproductibilité est assurée. Le fait qu’il s’agisse d’une opération en une seule étape est également un gage de simplicité et évite les erreurs dues à la manipulation manuelle et à l’introduction d’étapes supplémentaires dans le processus. L’exposition Inline UV est également disponible pour les flux de production de manchons, ce qui garantit une voie d’évolution pour l’avenir. Le module Inline UV2 peut aussi facilement être déployé dans les flux LAMS existants.

Entre autres avantages, le procédé offre un vrai point de trame numérique de plus haute précision, évite les pertes de temps et le risque d’erreurs et ne nécessite par d’investissement supplémentaire en matériel, films ou consommables.